Avis Clients


Information

Une boucherie industrielle ?

Boucherie Dynamique a été créé place billard en lieu et place d’une petite boucherie de quartier en 1982 par Alain CHARRON et son épouse, Artisan boucher, titulaire d’un CAP, d’un brevet professionnel, ancien élève de L’ENSMV (Ecole Nationale Supérieure des Métiers de la Viande).

 Aujourd’hui, elle a été reprise par son fils, titulaire d’un CQP de boucher.

Boucherie Dynamique achète, transforme, et commercialise des carcasses de bovins, veau, agneau et porc dans ses laboratoires aux normes UE. D’où un travail traditionnel, exécuté par des bouchers professionnels diplômés. La vente en magasin se fait en service arrière, dite traditionnelle, avec des bouchers qui vous servent et vous conseillent.

Les commandes organisées et livrées à domicile sont découpées dans la même tradition. (Si ce n’est les emballages (S/V) qui sont sécurisés pour le transport)

 NOTRE METIER de BOUCHER ARTISANAL et TRADITIONNEL

est respecté du début à la fin du process de découpe

Qui ne soutient pas les éleveurs Français ?

Pour information, une boucherie traditionnelle ordinaire commercialise environ une trentaine de gros bovins (Vaches, Génisse, Bœuf), une vingtaine de veaux et environ 150 porcs par an.

BOUCHERIE DYNAMIQUE a commercialisé quelques 350 gros bovins FRANÇAIS  durant l’année 2015, négociés entre les abattoirs SOCOPA à la Ferté Bernard et EVA, les éleveurs de la vallée d’Auge à St Pierre sur Dives en Normandie.

Concernant nos viandes de Veau, nous travaillons avec les meilleurs abattoirs de Bretagne, (TENDRIADE à Rennes et EVA) soit plus de 200 veaux FRANÇAIS par an.

Pour nos viandes de Porc, nous travaillons principalement avec des porcs issuent des grands abattoirs Bretons et découpés dans les ateliers de PICHARD à DREUX ainsi que VALGRAIN à Coudray au Perche (soit près de 2500 porcs FRANÇAIS par an)

 De par ces volumes

BOUCHERIE DYNAMIQUE n’a pas à rougir de son soutien aux éleveurs FRANÇAIS

Qui ne vend que de la viande étrangère ?

Bon à savoir :

La découpe d’un gros bovin produit environ :

-       34 % de viande à rotir et à griller, dite viande à cuisson rapide.

-       23 % de muscles à mijoter, à braiser, dite viande à cuisson lente.

-       13 % de viande à pot au feu, dite viande à cuisson longue

-       30 % d’os et de graisse (appelé sous-produit) non revalorisés.

La demande des ménages et des consommateurs d’aujourd’hui est orientée à plus de 80 % vers les viandes dites à cuisson rapide, d’où un déséquilibre de sortie dans nos découpes.

Pour corriger cet équilibre, nous sommes dans l’obligation de racheter des muscles additionnels compensateurs. Ce que font d’ailleurs plus de 90 % de nos confrères professionnels traditionnels et GMS. Nous avons tous le même problème.

Ces muscles additionnels, malheureusement, nous avons énormément du mal à les trouver sur le marché Français !!!  Pourquoi ???

-Les abattoirs Français ne découpent au détail que très peu et très rarement des races à viandes, mais plutôt des races laitières ou autres bêtes dite de réforme.

Nous sommes donc contraints de chercher sur le marché Européen (dans les meilleurs abattoirs) nos compensations pour satisfaire et maintenir la tendreté et la qualité gustative des viandes que nous commercialisons.

Mais peut être que Boucherie Dynamique est un des rares établissements à communiquer sur ces provenances complémentaires d’équilibres. 

EST-CE QUE NOTRE HONNETETE DOIT NOUS CONDAMNER ???


(c) Boucherie Dynamique 2017